Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Une zone du cerveau dédiée au bonheur

Et si être heureux était avant tout une action du cerveau ? Selon des scientifiques de l’université de Kyoto, au Japon, ces émotions seraient produites par une zone bien distincte du lobe pariétal. Celui-ci compile les événements positifs correspondant à certaines périodes de la vie de chaque être.

Pour arriver à cette conclusion, l’équipe a étudié le cerveau de 51 patients volontaires, sous IRM. Durant le test, les participants devaient répondre à un questionnaire étudiant leur niveau de bonheur. Il en est ressorti une analyse des modifications du cerveau durant chaque épisode heureux.

Une augmentation de la matière grise en lien avec le bonheur

Les résultats ont ainsi montré une augmentation de la matière grise au niveau de la zone du précuneus, que ce soit lorsque les personnes étaient heureuses ou ressentaient une émotion positive. Ainsi, le bonheur serait avant tout une sensation produite par le cerveau, avec un stockage des émotions dans le lobe pariétal.

Une autre sensation avait jusque-là amené aux mêmes conclusions, celle des effets de la méditation. Deux émotions finalement assez proches. En effet, elles conduisent toutes deux à une sérénité de l’esprit et à un certain bien-être. De là à imaginer pouvoir instiller du bonheur dans l’esprit, il n’y a qu’un pas. Un défi pour les prochaines années.