Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Se lever tôt, une tendance à suivre ?

C’est la tendance du moment : se lever tôt, entre 5 heures et 8 heures, serait la solution pour profiter de sa journée et être productif. Plusieurs milliers de personnes à travers le monde ont déjà cédé à cette belle idée qui arrive désormais en France. Pour y aider, les méthodes ne manquent pas, complétées par le développement d’activités spécifiques. Ainsi, les « before work » seraient-ils en train de supplanter les « after work » avec une question : est-ce vraiment bon pour tout le monde ?

La bonne réponse serait pourquoi pas, à condition de respecter son rythme biologique. En moyenne un adulte a besoin de sept heures de sommeil toutes les nuits pour être en pleine forme. Or, tout le monde n’est pas fait pour se lever tôt. Selon les dernières études réalisées, 10 % des personnes se couchent après minuit, 10 % se lèvent naturellement avant 7 heures et seulement 2 % ont besoin de moins de six heures de sommeil par nuit pour être en pleine forme. 

Adapter son réveil à son rythme de vie

Autant dire que tous les organismes ne sont pas faits pour se lever tôt. En tirer bénéfice n’est alors pas pour tout le monde, bien au contraire. Selon plusieurs études, l’important est avant tout de suivre son rythme naturel. Dans le cas inverse, la mise en place de ces nouvelles habitudes ne doit pas excéder quelques semaines. 

Pour connaître son rythme, la solution est d’observer son heure naturelle de réveil au cours de la deuxième semaine de ses vacances, lorsque le corps a rattrapé le sommeil dont il était privé. Si malgré tout, l’envie de suivre la tendance est plus forte, il est alors essentiel de respecter la bonne durée de sommeil chaque nuit. Pour certains, cela peut aussi avoir pour conséquence de se coucher de bonne heure, en lieu et place d’un bon repas entre amis…