Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Les principes de déclaration du médecin traitant

La déclaration d’un médecin traitant à la Sécurité sociale est un impératif pour bénéficier du meilleur remboursement des soins médicaux. Cette démarche reste simple à réaliser et peut être renouvelée à tout moment. Et si la désignation du médecin est fortement conseillée, aucune obligation n’est mise concernant celui-ci, à commencer par sa zone géographique.
Il peut également s’agir d’un praticien exerçant dans un centre médical. Si la déclaration est nominative, le remboursement des soins ne sera en revanche pas diminué dans le cas d’une consultation par un autre médecin du groupe. En effet, celui-ci est autorisé à remplacer le médecin déclaré auprès de la Caisse d’assurance maladie. Cela est aussi le cas pour toute consultation d'urgence auprès d’un autre généraliste.

Une démarche à réaliser dès les 16 ans de l’enfant

La déclaration de médecin traitant ne concerne les enfants qu’à partir de 16 ans. Jusqu’à 17 ans, la fiche doit également comporter la signature du titulaire de l’autorité parentale. En revanche, il n’est en rien obligatoire pour l’enfant de choisir le même médecin que ses parents.
De la même façon, chaque assuré peut choisir de changer de médecin traitant à tout moment. Cette opération ne nécessite pas d’avertir le médecin jusque-là déclaré. La démarche requiert toutefois l’accord du nouveau généraliste et l’envoi de nouveaux formulaires à la Caisse d’assurance maladie. À noter que cette démarche peut également être accomplie numériquement par le praticien, à partir de la carte Vitale.