Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Le thé pour lutter contre le déclin cognitif

Les éléments de la nature n’en finissent plus de montrer leurs bienfaits sur la santé. Parmi les nouvelles découvertes figurent les atouts du thé sur les capacités cognitives. Ainsi, des chercheurs de Singapour ont étudié les effets de cette boisson sur un panel de Chinois âgés de 55 ans et plus. L’enquête s’est déroulée entre 2003 et 2005. Elle a été suivie d’une étude pratiquée tous les deux ans jusqu’en 2010 afin de déterminer la fréquence de consommation du thé, la qualité et le type. 


Les résultats ont montré un recul du risque de déclin cognitif de plus de 86 % chez les personnes consommatrices régulières de thé et présentant le gène APOE e4, connu pour être associé à la possibilité de développer la maladie d’Alzheimer. Pour l’ensemble des sujets étudiés, cette diminution du risque s’est élevée à 50 %.


Le thé vert, parmi les meilleurs pour la santé


Cette étude met donc en avant – une nouvelle fois – les avantages à boire du thé, notamment du thé vert. Comme le thé noir ou oolong, ses qualités sont à chercher principalement dans ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes.


Le premier effet est de protéger le cerveau de tout dommage vasculaire. Le thé limite également les maladies neurodégénératives. De quoi confirmer l’intérêt de cette consommation, à boire sans modération.