Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

La pilule délaissée au profit d’autres solutions de contraception

Entre le déremboursement des pilules de troisième génération en 2013 et la nouvelle diversité des moyens de contraception, la pilule voit le nombre de ses utilisatrices diminuer. Ainsi, si 41 % des femmes âgées de 15 à 49 ans y avaient recours en 2010, elles ne seraient plus que 33 % en 2016.

Ces chiffres ne marquent pas la fin de la contraception, juste une diversification des moyens. Ainsi, le parcours jusque-là de mise qui prévoyait l’utilisation du préservatif, puis de la pilule une fois en couple et enfin d’un dispositif intra-utérin (DIU) après avoir eu un enfant est aujourd’hui modifié.

La diversité des moyens de contraception

Aujourd’hui, la pilule reste majoritaire chez les 15-19 ans (60 %) comme chez les 25-29 ans (48 %). Toutefois, dans cette dernière tranche d’âge, l’ouverture des moyens contraceptifs a fait évoluer le choix des femmes. Les DIU sont désormais accessibles, même pour celles n’ayant pas d’enfants. Leur utilisation a d’ailleurs progressé de 12 % sur cette tranche d’âge entre 2010 et 2016.

L’implant progresse également. Choisi par 4 % des femmes en 2010, il l’est aujourd’hui par 10 %. L’usage du préservatif a aussi augmenté, en remplacement de la pilule, même si son efficacité apparaît moindre (85 % contre 91 % pour la pilule).