Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

La myopie, en constante progression chez les jeunes

Porter des lunettes dès le plus jeune âge est devenu courant. Pourtant, si certains troubles trouvent des origines héréditaires, d’autres sont directement liés aux habitudes des temps modernes. Cela concerne notamment les cas de myopie. En 40 ans, le nombre de personnes atteintes en Europe a doublé. En France, il concernerait désormais un quart des 16-24 ans.

La première cause, outre le facteur génétique, serait le temps passé devant les écrans, que ce soit la télévision, l’ordinateur ou le téléphone mobile. Il serait en moyenne de 8 heures par jour, sans pause régulière pour 40 % des jeunes. Dans le même temps, plusieurs études ont démontré le lien entre le développement de la myopie et le manque d’exposition à la lumière naturelle, dont les besoins sont estimés à 3 heures par jour.

Une vérification de la vision à réaliser tous les ans

Afin de détecter les troubles de la vision chez les plus jeunes, il est recommandé d’effectuer un contrôle tous les ans. Cela est d’autant plus important dans les cas de myopie. Celle-ci peut en effet apparaître très tôt, mais a aussi tendance à se développer à la puberté, avant de se stabiliser passé 25 ans. Le réajustement des verres peut donc être nécessaire, tout en évitant une plus grande altération de la vision.

Cette étape de dépistage est également essentielle dans les apprentissages scolaires. Pas encore assez souvent pris en compte, les troubles de la vision seraient pourtant l’une des causes relevées dans un tiers des échecs scolaires en primaire.