Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

La fibromyalgie, sur les voies de la reconnaissance

La commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a approuvé le 4 mai dernier la création d’une commission d’enquête sur la fibromyalgie. Cette maladie méconnue pourrait à l’issue être reconnue comme affection de longue durée (ALD), permettant la prise en charge financière de son traitement.

Aujourd’hui, cette affection musculo-squelettique chronique concerne plus de 2 millions de Français (soit 2 à 5 % de la population), et quelque 14 millions de personnes en Europe. Elle touche principalement les femmes (80 à 90 % des malades). Ses symptômes sont multiples, se traduisant le plus souvent par des douleurs diffuses, des troubles du sommeil et de l’humeur, et un état de fatigue important.

Pas de traitement spécifique pour traiter la fibromyalgie

Cette voie vers la reconnaissance est d’autant plus importante que le diagnostic reste encore difficile à poser en raison de ses multiples symptômes, que l’on retrouve dans d’autres maladies. Cette diversité pose également le problème de son traitement. À ce jour, aucune thérapeutique médicamenteuse type n’est disponible.

En l’état des recherches et des examens mis au point, l’une des pistes suivies pour comprendre la fibromyalgie est celle neurologique. Elle pourrait être due à une mauvaise interprétation des messages reçus concernant la sensibilité à la douleur.