Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

L’herpès concerne deux tiers des moins de 50 ans dans le monde

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de dévoiler son étude concernant la propagation du virus de l’herpès. Selon les résultats, il apparaît que 67 % des moins de 50 ans sont aujourd’hui atteints par celui-ci. Cela représente 3,7 milliards de personnes, synonyme d’une forte propagation.


La première explication de son évolution concerne la facilité avec laquelle il se transmet entre les individus. De plus, celui-ci est souvent contracté dès l’enfance, pour ne se révéler qu’à l’âge adulte. Les poussées d’herpès, elles, peuvent apparaître à différents moments, que ce soit à la suite d’un épisode de stress, d’une fatigue importante ou même d’une exposition prolongée au soleil. 


Des disparités suivant les régions du monde


Cette évolution du virus est toutefois très différente d’un continent à un autre. Ainsi, en Afrique, le HSV-1 touche 87 % des moins de 50 ans. Un taux qui tombe à 69 % des femmes et 61 % des hommes en Europe. C’est en Amérique que le virus est le moins répandu, concernant 49 % des femmes et 39 % des hommes de cette même tranche d’âge. 


Les traitements, eux, se limitent à réduire la densité des symptômes, sans guérison définitive. À noter que plusieurs vaccins sont actuellement à l’étude pour enrayer la propagation de la maladie.