Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

L’espérance de vie dans le monde gagne cinq ans

On vit désormais plus vieux dans le monde. L’espérance de vie pour les enfants nés en 2015 a ainsi augmenté de cinq ans depuis 2000, établie à 71,4 ans. C’est toujours les femmes qui ont l’espérance la plus longue, à 73,8 ans, tandis que celle des hommes est de 69,1 ans. 


Dans le détail, le pays où l’on vit le plus vieux est le Japon, avec une espérance de vie pour les nouveau-nés qui atteint 84 ans. Viennent ensuite la Suisse, Singapour, l’Australie et l’Espagne. Les pays d’Afrique restent, à l’inverse, en bas du tableau. En Sierra Leone, par exemple, la durée de vie estimée ne dépasse pas 50 ans. La tendance est toutefois à la hausse, y compris dans cette région, à la faveur de différents paramètres. 


L’amélioration de l’accès au soin, favorable à la hausse de l’espérance de vie


Cette progression constatée sur l’ensemble de la planète est la plus rapide depuis les années 1960. Elle combine plusieurs facteurs, dans toutes les régions du monde. Dans les pays d’Afrique, la disponibilité de nouveaux traitements pour soigner le VIH y a notamment fortement contribué, tout comme les médicaments destinés à la lutte contre le paludisme. 


Ces chiffres s’accompagnent en même temps d’une autre donnée, cette fois moins favorable, celle de l’espérance de vie en bonne santé. Ainsi, les nouveau-nés peuvent espérer vivre en bonne santé près de 63 ans. La première cause de mauvaise santé est d’ailleurs à chercher du côté des maladies cardiovasculaires et des cancers : plus de 10 millions de personnes meurent de ces causes avant l’âge de 70 ans à travers le monde.