Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.

En savoir plus

Complémentaire santé et prévoyance, deux assurances différentes

Tandis que la complémentaire santé devient obligatoire dans les entreprises, il est aussi de plus en plus souvent évoqué la question de la prévoyance. La distinction entre les deux apparaît encore floue pour beaucoup d’assurés. La première différence, et non des moindres, est l’absence d’obligation concernant les contrats de prévoyance, y compris en entreprise. La deuxième est, elle, liée aux garanties.

Ainsi, la complémentaire santé est dédiée aux remboursements des frais de santé courants. Elle vient en complément des prestations de la Sécurité sociale, que ce soit pour le paiement des honoraires de médecin, des frais d’hospitalisation ou pour l’orthodontie et l’optique. Le niveau des garanties influe alors sur le montant des remboursements proposés afin de diminuer le restant dû.

La prévoyance, pour pallier la perte de revenus

La prévoyance, elle, intervient dans les cas les plus extrêmes, que ce soit en cas d’incapacité de travail, d’invalidité ou même de décès. Son but est avant tout de proposer un complément de revenus à la suite de la survenue du risque défini dans le contrat. Ainsi, elle donne lieu au versement d’un capital ou d’une rente.

Lors du décès de l’assuré, la prévoyance permet soit une aide au règlement des frais d’obsèques, ou prévoit le versement d’un montant prédéfini aux ayants droit ou bénéficiaires désignés. Cela peut notamment concerner le conjoint, ou encore les enfants, pour apporter une aide à leur éducation.

Ces deux assurances proposent donc des prestations désormais complémentaires, avec une souscription différente : tandis que la complémentaire santé s’impose comme incontournable et même obligatoire pour les salariés, la prévoyance reste, elle, libre, avec des garanties très variables d’un contrat à un autre.